Bouger la tête fait changer d’avis

0

Généralement, lorsqu’on est d’accord avec une affirmation, on hoche la tête de haut en bas, alors que lorsqu’on est en désaccord, on tourne la tête de gauche à droite. Si vous êtes d’accord avec cette affirmation, vous êtes certainement déjà en train de hocher. Cacher

La question que se sont posés Pablo Brinol de l’université de Madrid et Richard Petty de l’université de l’Ohio, est de savoir si cela fonctionne également dans l’autre sens : Est-ce qu’en fonction de la façon dont nous bougeons la tête nous sommes plus ou moins d’accord avec ce qui est dit ?

Pour répondre à cette question, ils ont fait porter à des étudiants un casque de baladeur, en leur indiquant que le fabriquant du casque voulait tester s’il était confortable à porter lorsqu’on pratiquait différents sports comme le jogging ou la danse. On demandait alors à ces étudiants de bouger la tête de haut en bas ou de droite à gauche à un rythme d’une fois par seconde. Pendant ce temps, dans le casque, on leur faisait écouter la radio du campus, qui diffusait de la musique, et informait également qu’une nouvelle procédure de sécurité allait être mise en place dans l’université : chacun devrait porter sur lui une carte d’identité et la montrer pour entrer en classe, à la bibliothèque, à la cantine, bref, partout.

Après ce traitement à base de mouvements de tête et de radio campus, on demandait aux étudiants d’indiquer ce qu’ils pensaient de la nouvelle mesure de sécurité mise en place sur le campus.

Les étudiants qui avaient hoché pendant quelques minutes étaient davantage favorables à la nouvelle mesure de sécurité, alors que ceux ayant fait non de la tête y étaient moins favorables. Il semble que les mouvements de tête qui accompagnent notre accord ou notre désaccord envers une affirmation modifient notre perception du message.

Parmi les hypothèses avancées pour expliquer ce phénomène, l’une d’entre elle est appelée l’auto-validation : si je fais non de la tête, c’est certainement que je ne suis pas d’accord avec ce qui est dit. Un peu comme si nous jugions nos comportements de l’extérieur, comme quelqu’un d’autre le ferait en nous voyant.

Mais il reste une question qui n’a pas encore trouvé de réponse: est-ce que le chien bouge la queue parce qu’il est content ou est-il content parce qu’il bouge la queue ?

Source: Briñol, P., & Petty, R. E. (2003). Overt head movements and persuasion: A self-validation analysis. Journal of Personality and Social Psychology, 84(6), 1123-1139.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

ECHINACÉE : ALLIÉE DES DÉFENSES IMMUNITAIRES

Echinacée : alliée des défenses immunitaires

Stimulante de nos défenses immunitaires, anti-inflammatoire, antibiotique, détoxifiante, favorise la transpiration, cicatrisante, antiallergénique… Les vertus de l’échinacée sont nombreuses. Remède de première ligne pour les ...