Pense-t-on comme on parle ?

0

Vous avez l’impression de perdre le Nord ? Ou d’être totalement à l’Ouest parfois ? Ne cherchez pas plus loin, c’est que vous ne parlez pas la bonne langue!

Lea Boroditsky, une psychologue de l’université de Stanford, s’intéresse à l’influence des langues sur la façon de réfléchir. Cacher

On ne pense en effet pas de la même façon en fonction de la langue qu’on parle. Lea Boroditsky s’est penchée sur la façon de parler des Pormpuraaw, une communauté aborigène du nord de l’Australie. Chez les Pormpuraaw, on n’utilise pas les mots droite, gauche, devant ou derrière. A la place, un Pormpuraaw se réfère aux points cardinaux. Il dira par exemple « fais attention, il y a une fourmi sur ta jambe sud ouest ».
Dans la langue Pormpuraaw, on défini l’espace en fonction de celui qui parle. Et ça se complique lorsque quelqu’un vous dit bonjour. La phrase typique pour se saluer est « où vas-tu ? » et la réponse quelque chose comme « Je vais Nord-nord ouest ». Cette façon de parler implique de toujours savoir où on se trouve par rapport aux points cardinaux, ce que parviennent à faire les Pormpuraaw, même lorsqu’ils arrivent dans un lieu qu’ils ne connaissent pas.

Pour savoir si cela change leur façon de réfléchir, Lea Boroditsky leur a demandé de classer dans l’ordre chronologique 4 vignettes d’une bande dessinée dans laquelle on pouvait voir un personnage enfant, adolescent, adulte, et vieux. Si on donne ces vignettes à un français, il les classera de gauche à droite, puisque le temps s’écoule pour nous dans ce sens d’écriture. L’enfant sera positionné le plus à gauche, puis vient l’adolescent, l’adulte, et enfin le vieillard. Un marocain les classera de droite à gauche. Un Pormpuraaw les classe d’est en ouest. Ce qui signifie que s’il regarde le sud, il classera les vignettes de gauche à droite, et de droite à gauche s’il regarde le nord. Au final, il reste toujours orienté, car sa langue l’y oblige.

Et vraisemblablement, les Pormpuraaw n’ont jamais de problème pour retrouver leur voiture sur le parking du supermarché !

Source: Fuhrman, O., & Boroditsky, L., “Mental Time-Lines Follow Writing Direction: Comparing English and Hebrew Speakers.” Proceedings of the 29th Annual Conference of the Cognitive Science Society (2007): 1007–10.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Atténuer un flash

Atténuer un flash

QU ‘EST-CE QU’UN FLASH ? Un flash est une perception (image, son,…), une pensée, ou une émotion récurrente dont une personne se souvient à la ...