Mon enfant ne veut manger que des pâtes, de la purée, … et refuse les légumes : Comment faire ?

0
Mon enfant ne veut manger que des pâtes, de la purée, ... et refuse les légumes : Comment faire ?

Le fait de manger est un acte naturel, inné, chez l’enfant, c’est à dire qu’il ne s’apprend pas. C’est un acte lié à la culture (il y a autant de façons et de formes de s’alimenter qu’il y a de cultures).

C’est un acte de vie, de survie pour certains, qui nécessite d’accepter d’être dépendant pour être libre.

Ce sera d’ailleurs un paradoxe à gérer dont il sera souvent question tout au long de la vie.

Manger est un acte de confiance. Le jeune enfant tète le sein de sa mère en toute confiance, il sent, il sait que sa nourriture est bonne et qu’il en a besoin. A l’inverse un jeune enfant ne boira pas un biberon qu’il trouve suspect.

Mais qu’en est-il du goût chez l’enfant ?

Autant l’acte de manger pour l’enfant est un acte inné (succion, déglutition, mâcher…), autant l’enfant aura tout un apprentissage à faire autour du goût.
L’enfant va commencer à choisir ses aliments, il va sélectionner selon ses propres goûts mais aussi selon ses croyances. Le jeune enfant aura souvent tendance à rejeter ce qu’il ne connaît pas, ce qui est nouveau pour lui (que ce soit un aliment ou une présentation nouvelle d’un aliment connu),le jeune enfant repoussera également les aliments verts, car il croit souvent que ce qui est vert est empoisonné.

Très naturellement, l’enfant se dirige vers des aliments nourrissants, donc énergétiques (= caloriques) comme les féculents (pâtes, riz, pomme de terre) et les sucres rapides (jus de fruits et boissons sucrées) .
Cette période qu’on appelle « néophobie » (peur de ce qui est nouveau) se situe entre plus ou moins 3 et 7 ans et perturbe toujours beaucoup les parents qui sont souvent inquiets et désarmés face à un enfant qui ne mange pas (ce que les enfants ont bien compris et utilisent comme « arme » d’affirmation et de négociation).

Ne pas se formaliser

Ne pas vous formaliser si votre enfant pendant une période, parfois longue, ne veut pas manger de légumes petit à petit, le partage des repas avec d’autres enfants ou son inscription à la cantine de l’école lui permettront de se re familiariser avec une alimentation variée contenant des légumes.

Par ailleurs voici quelques conseils pour malgré tout procurer une alimentation saine à votre enfant.

  • Maintenir les propositions d’alimentation variée : un légume et un féculent sans forcer votre enfant à manger coûte que coûte les légumes, goûter pour l’enfant est parfois déjà une victoire qu’il faut savoir savourer
  • Manger en jouant avec les aliments et laisser aller son imagination (on compte, on fait l’avion avec le cuillère…)
  • Mélanger quelques légumes dans les purées de pomme de terre
  • Choisir des pâtes aux légumes, aux couleurs variées
  • Faire participer l’enfant à la préparation des repas

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Procrastination

Procrastination

Le mot Procrastination vient du latin “procrastinatis”, “cras” signifiant “demain”. Nous pouvons – tous – faire preuve de procrastination dans la mesure où il nous ...