Je (ou un proche) traverse une dépression que faire ?

0
Je (ou un proche) traverse une dépression que faire

Dépression : les signes et les réactions à avoir

Beaucoup d’entre nous on connu ou connaîtront un état de mal être, un épisode dépressif, voire une dépression. Quels en sont les signes et surtout comment peut-on réagir pour accompagner l’autre dans le dépassement de cette étape.

L’avis du psychologue

Adulte, la dépression fait parti de notre vie. Elle est souvent une constante nécessaire du mécanisme de deuil. Au cours de chaque processus induit par la perte de quelqu’un ou de quelque chose se rejoue notre scène «primitive» de l’abandon à l’élément, celle-ci se rejoue au cœur du principe de réalité.
S. Freud identifie trois phases de la dépression :

  1. la perte de l’objet
  2. l’identification à l’objet
  3. l’intériorisation de l’objet (amour et haine)

Dans le cadre de notre fonctionnement psychologique, fondé en parti sur le « principe de plaisir », une perte de… provoque en nous un choc, génère « un principe de déplaisir » et se traduit par une régression.
La régression dépressive induit

  • une diminution de notre principe de plaisir ramené au seuil du principe d’auto-conservation
  • on est triste, un peu perdu et fatigué, on se met en marge pour se protéger, pour s’économiser
  • une période de deuil permettant la maturation du principe de réalité
  • on se concentre sur sa relation avec l’objet perdu, on pense, on revit les scènes
  • l’acceptation du principe de réalité, son dépassement vers le principe de plaisir
  • on a pris du recul sur la situation et la vie reprend son cours

Pour se reconstruire après une perte, le temps de l’acceptation et du dépassement est nécessaire et indispensable. Nul n’est donc épargné par l’apparition de troubles dépressifs ou de dépression mais chaque dépression reste singulière : l’histoire de vie, le contexte, la cristallisation dans une phase du processus vont permettre de diagnostiquer, de déterminer sa gravité et d’adapter la prise en charge.

Les sources d’une dépression adulte couvrent une liste non-exhaustive de déclencheurs, voici quelques exemples:

  • Perte d’un enfant, d’un parent, d’un proche
  • Maladie
  • Violences familiales
  • Infidélité du ou de la partenaire
  • Divorce
  • Échecs amoureux
  • Célibat non souhaité
  • Sentiment d’échec social
  • Difficultés financières
  • Perte d’emploi
  • Dysfonctionnement endocrinien
  • Problèmes hormonaux

Les symptômes apparents d’une dépression chez l’adulte (liste non exhaustive)

Troubles sociaux et psychologiques :

isolement, parfois enfermement, repli sur soi, mutisme, conduite addictive (médicaments, tabac, alcools, drogues), distanciation des liens de communication, coupure des relations sociales et amicales, tristesse, impossibilité de projeter l’avenir, comportement agressif voire violent, pensées délirantes, développement de troubles obsessionnels, nervosité, anxiété, crises d’angoisse, idées suicidaires…

Vie professionnelle

désinvestissement du travail, trouble de la logique, trouble de l’attention et de la concentration, absentéisme au travail, burn-out

Physique

perte d’appétit, boulimie
perte ou prise de poids
blessures par automutilation
Chute de cheveux
Manque d’hygiène, négligence
Troubles du sommeil

Le conseil du psychologue

  • installer un climat de confiance
  • Entrer en contact avec la personne (entrer en contact est aussi valable pour les proches car la personne a souvent coupé les liens de communication même avec ses proches et ses amis),
  • Ne pas chercher particulièrement à savoir ce qui ne va pas, (ne pas avoir de conduites ingérantes), éviter les questions directes comme « tu te sens pas bien !», « tu ne vas pas bien », « quelque chose ne va pas », la personne est en souffrance et l’exprime, vous l’avez vu par des changements que vous avez remarqués, alors pas besoin de vérifier!
  • Préférez l’ouverture du dialogue, l’écoute, l’observation et montrez lui qu’il est important pour vous, que vous l’aimiez «j’ai remarqué que…et cela m’inquiète»
  • Ne pas juger
  • Le rassurer sur votre démarche
  • L’aider à cheminer vers l’acceptation d’une aide
  • L’accompagner à la première consultation, voire plus si besoin, chez le médecin ou le psychologue

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Le modèle transthéorique de changement

Présentation du modèle transthéorique Le modèle transthéorique de changement (MTT), proposé par Prochaska et DiClemente, est un modèle théorique intégratif qui permet d’expliquer pourquoi certaines ...