Quels jeux, à quel âge et pourquoi ?

0
Quels jeux, à quel âge et pourquoi

Le travail de l’enfant c’est de jouer, mais on a trop souvent tendance à surcharger leur chambre. Les constructeurs de jeux proposent de plus en plus de produits, du plus pédagogique au plus incongru.

Pour les parents, il est parfois impossible de se retrouver dans leur classement qui est le plus souvent lié à des normes de sécurité plutôt que sur les capacités des enfants.

Comment s’y retrouver avec cette offre de jeux toujours plus importante ?

Ce qui est important dans le jeu, et cela quel que soit l’âge, c’est la découverte par l’enfant de ses capacités qu’elles soient physiques et motrices (courir, sauter, escalader), sensorielles (le contact avec l’eau, la terre, le sable, la musique), relationnelles (échanger des images, des règles de jeux), affectives (jeux d’équipe qui favorisent les valeurs de solidarité mais aussi de compétition). De la même façon qu’il découvre ses possibilités, il découvre également ses limites, celles qui lui sont imposées par la nature et la maturité de son développement physique.

Un jeu peut très bien correspondre à la tranche d’âge de votre enfant et ne pas correspondre à son habilité. Si on prend le cas d’un puzzle de 4 pièces le plus souvent il est indiqué pour des enfants de 15 mois, or il sera réellement capable de le faire seul vers 2 ans et demi, 3 ans. Proposer un jeu trop en avance dans les capacités de l’enfant ne fera que le désintéresser du jeu.

Quelques indices peuvent aider dans le choix des jeux pour les moins de 3 ans

Pour les moins de 6 mois
le bébé découvre le monde par la vue, le touché et l’ouie, il faut donc mieux privilégier des jeux comme des hochets des portiques ou des mobiles

Jusqu’à 9 mois
Il attrape les jouets avec le pouce et son index (la pince) et commence même à se tenir assis seul. On peut alors partir sur des jeux de manipulation, tapis d’éveil, jeux de bain ou livre. Mais il faut bien garder à l’idée que tout sera mis à la bouche.

De 9 à 18 mois
L’enfant est dans une recherche de ce qui est moteur et qui intègre une partie de logique. Il est alors sur des jeux comme les ballons, les petites voitures, l’encastrement de formes, cubes à empiler, mais aussi des imagiers, les comptines, chanson à doigts, l’univers des histoires.

De 18 à 36 mois
On est sur l’imitation (déguisement scénario, marionnette, poupée), la manipulation fine (pâte à modeler, jeu de construction, puzzle), et la réflexion avec les débuts des jeux de société. Mais il y a aussi un fort besoin de bouger et de se dépenser (tricycle, jeu extérieur,).

Quelques conseils supplémentaires

Il faut savoir ne pas envahir l’espace de votre enfant avec toujours plus de jeux, dont la plupart resteront dans un coin.

Revenez quelques années en arrière, et rappelez-vous vos meilleurs jeux. Jouer est avant tout un plaisir même s’il apporte des éléments pédagogiques il est d’abord là pour satisfaire l’enfant (et non pas toujours un objectif d’apprentissage). Il faut savoir revenir sur des jeux simples, des boîtes de conserves les unes sur les autres et une paire de chaussettes feront le bonheur de vos enfants.

Laissez la porte ouverte à votre imagination et de celle de votre enfant et vous verrez que votre maison regorge de jeu que vous n’auriez même pas soupçonné (trouver tout ce qui est rond, partie de cache-cache interminable).

C’est en retrouvant votre plaisir au jeu que vous trouverez les meilleurs idées et n’hésitez pas à laisser votre enfant choisir ses propres jeux il est le mieux placé pour savoir ce qui l’amuse.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Besoin de l'Autre

Besoin de l’Autre

La France compte environ 5 millions de personnes agées de 75 ans et plus. Leur vieillissement est souvent synonyme d’isolement (dépendance, solitude, décès des proches, dépression, ...