Prévenir et réparer les méfaits de l’hiver

0
Prévenir et réparer les méfaits de l’hiver

Notre peau est un trésor. Elle protège le corps des agressions physiques et chimiques, des rayons UV nocifs, elle combat les assauts des bactéries. Elle permet de maintenir la température de l’organisme, fabrique la vitamine D indispensable à des os solides. C’est aussi grâce à la peau que nous ressentons tant d’émotions… elle possède des capacités extraordinaires ! Mais la peau est un trésor fragile.

L’eau constitue 60 % du poids de notre corps, la peau retient six litres d’eau au niveau du derme mais à peine 120 ml dans l’épiderme et encore moins dans la couche cornée de l’épiderme, couche la plus superficielle de notre peau. Sous l’influence du froid, du vent, du soleil, de produits chimiques, de savons trop décapants, l’épiderme laisse échapper ce précieux liquide.”, explique Colette Benzaquen, pharmacien Galien.

Cette perte en eau peut être accélérée par la chaleur, le froid, la sécheresse de l’air et d’autant plus que la couche cornée de la peau est mal hydratée.

Craquelé, rêche, rayé de microfissures, le visage se marque. Le renouvellement de l’épiderme diminue. Ce qui se passe en cas de sécheresse sévère ? Le collagène et l’élastine, garants de la jeunesse de la peau, « cartonnent » et les échanges entre les différentes couches de la peau ralentissent.

Certains épidermes assoiffés se mettent même à secréter du sébum afin de tenter de limiter leur perte en eau. Résultat : une peau luisante par endroit, mais qui tire toujours. Pour prévenir et réparer les méfaits de l’hiver, l’hydratation et la nutrition quotidienne de la peau s’avèrent essentielles. « Il faut apporter à la couche cornée des substances hydrophiles capables soit de capter l’eau, soit de retenir l’eau dans la couche cornée et empêcher son évaporation », reprend Colette Benzaquen.

Il existe des compléments alimentaires efficaces, qui fixent l’eau dans les tissus. Quant aux seniors, 75 % d’entre eux souffrent de xérose, une sécheresse cutanée accompagnée souvent de prurit. Cette affection est due à la réduction de la sécrétion du flux sébacé. « Bien nourrir la peau, utiliser des produits de toilette sans savon réduit cet inconfort » conclut le pharmacien.

Aïe… j’ai des crevasses

Mauvaise circulation du sang + protection de la peau insuffisante = engelures, crevasses et gerçures.

Des fissures douloureuses aux extrémités, qui peuvent saigner, porte d’entrée de pathologies plus lourdes ou plus longues. Mieux vaut donc prévenir que guérir. Votre pharmacien vous conseillera un produit adapté à votre type de peau, à votre âge, à votre activité de plein air. Pour résorber une crevasse installée, on applique une crème cicatrisante riche en vitamine A, B5 et E. Mais il faut également prendre soin de ses mains au quotidien : ne plus sortir au froid sans porter de gants, éviter le contact direct avec les détergents et privilégier un régime alimentaire riche en vitamines et acides gras.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

L'annonce du handicap d'un enfant

L’annonce du handicap d’un enfant

L’annonce du handicap laisse une trace indélébile dans l’histoire de la personne handicapée. L’impact des paroles des médecins à un effet détonateur dans la sphère ...