Maladie d’Alzheimer et démences

0
Maladie d'Alzheimer et démences

La maladie d’Alzheimer est la maladie neurodégénérative la plus fréquente (environ 70% des démences), mais il existe également d’autres types de démences moins connues comme par exemple, les démences vasculaires, les démences mixtes, les démences à corps de Lewy, et les démences fronto-temporales. Ces démences se distinguent par la localisation des lésions cérébrales, responsables de signes cliniques particuliers, une hygiène de vie surveillée peut limiter leur venue.

Les démences vasculaires

Les démences vasculaires sont non-dégénératives, elles résultent d’un accident vasculaire cérébral important (communément appelé AVC) ou d’accidents vasculaires cérébraux répétés. Elles se caractérisent par une installation soudaine et une évolution fluctuante. Les symptômes cognitifs peuvent varier et affecter à des degrés divers les différentes régions du cerveau (par exemple, le langage, la vue ou la mémoire).

Les démences mixtes

Les démences mixtes désignent l’association d’une maladie d’Alzheimer avec une démence vasculaire.

La démence à corps de Lewy

La démence à corps de Lewy se manifeste par d’importants troubles de l’attention, des hallucinations essentiellement visuelles et un état cognitif très fluctuant (périodes de confusion importantes suivies de périodes de « cohérence »). Certains symptômes peuvent ressembler à ceux de la maladie de Parkinson, tels la raideur des muscles, les tremblements et les mouvements lents. Contrairement à la maladie d’Alzheimer, les troubles de la mémoire sont rarement prédominants au début, mais ils s’aggravent par la suite.

Les démences fronto-temporales

Enfin, les démences fronto-temporales se caractérisent par des lésions situés au niveau des lobes temporal et frontal du cerveau. Elles se manifestent tout d’abord par des troubles du comportement (difficultés à moduler son comportement) et des troubles du langage (difficultés d’expression, de dénomination ou dans la signification des mots). Les troubles de la mémoire apparaissent dans un second temps.

Préconisations

Tous les troubles de la mémoire ne doivent pas vous inquiéter. Toutefois, si vous ressentez une gêne au quotidien, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin généraliste qui peut vous diriger si nécessaire chez un neurologue, ou à prendre rendez-vous dans une consultation mémoire à l’hôpital.
Pour prévenir le vieillissement de la mémoire, il faut adopter une bonne hygiène de vie (sommeil, alimentation, activité physique) et bien prendre en charge sa santé.
Par ailleurs, beaucoup de personnes perdent la mémoire en vieillissant tout simplement parce qu’elles ne la font plus fonctionner. Il est donc essentiel de stimuler son activité intellectuelle et sociale en pratiquant, par exemple, des jeux de logique et de stratégie (scrabble, belote, bridge, jeux de dames, échecs ou encore mots croisés). Au quotidien, vous pouvez également entrainer votre mémoire en apprenant par cÅ“ur des numéros de téléphone ou en mémorisant votre liste de courses. Il est important d’éviter qu’elle ne se dégrade.

La mémoire est un bien précieux qu’il faut préserver et cultiver à tout âge.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

L'adolescent un ADULTE en DEVENIR

L’adolescent un ADULTE en DEVENIR

L’adolescence, période de transition entre l’enfance et l’âge adulte, est le lieu de divers remaniements, remaniements physiques d’une part mais aussi psychiques. L’adolescent ne regarde ...