Depression au travail

0
DEPRESSION AU TRAVAIL

Le travail peut être un élément provocateur d’une dépression.

Le travail en lui-même n’engendre pas directement l’état dépressif mais il semble que certaines personnes sont plus fragiles et plus à même à développer une dépression suite à des problèmes d’adaptation au travail.

Il y a d’abord le stress de ne pas arriver à ses objectifs, le stress de la relation avec autrui, le stress de ne pas arriver à s’intégrer, le stress d’être déborder, le stress de perdre son travail et d’initier une descente aux enfers ou tout simplement une lassitude extrême des missions ultra rébarbatives.

Sous ça commence par des conditions très compliquée sur le lieu de travail notamment un harcèlement lié à l’actualité du pôle. Cela peut venir d’une période économique compliquées. Votre responsable est lui même très stressé par la situation et vous prend pour responsable. Ils vous relance et hausse le ton sans aucune légitimité.

La personne concernée par ce harcèlement se sent débordée ou perd son estime de soi. Le harcèlement amène un sentiment de dévalorisation. Se rendre au travail devient très difficile, on se sent mal et préférait se cacher chez soi… Peu à peu la dépression s’installe.

En 2013 on constate de plus en plus de période de découragement et de démotivation, de dépression au travail. On parle aussi de « burn-out » pour les cadres débordés par les sujets et parfois victimes en parallèle d’harcèlement moral de la part de la direction et du board d’investisseurs.

Les symptômes directes de la dépression au travail sont nombreux. Si par exemple vous constatez des modifications involontaires du poids,une phase de troubles du sommeil, troubles de la concentration. Dans des cas plus graves vous constatez des troubles au niveau de votre comportement, une fatigue durable, un sentiment fort de culpabilité et des pensées sombres.

Problème d’intégration avec des collègues

Vos collègues ne cherchent pas à vous intégrer? Ils ne vous proposent jamais de partager leur moment de pause et ne vous invitent jamais à déjeuner?
En conséquence vous avez tendance à vous recroqueviller sur vous même et à durcir le ton dans vos échanges quotidiens? Vous avez l’impression que vous n’êtes pas suffisamment intéressant et drôle pour distraire ces collègues?

Une carrière professionnelle qui n’évolue plus

Lors que votre carrière n’évolue plus, l’ennuie vous ronge et vous constatez que vos collègues avancent. Vous avez l’impression d’être placardisé et que l’on ne vous fait plus confiance? La dépression s’installe et vous ne souhaitez pas en parler à votre femme car vous considérez que c’est un aveu de faiblesse?
Dans ce cas appelez une ligne d’assistance téléphonique anonyme pour parler tranquillement de votre situation.

Une pression constante de votre N+1 et des remarques blessantes.

Vous subissez la conjoncture économique de plein fouet et votre N+1 répercute directement la pression sur vos épaules alors que vos compétences et votre volonté n’ont pas baissé? Votre N+1 vous abaisse en public et soulève d’avantage vos erreurs plutôt que vos qualités et idées?

La depression au travail n’a tout de même rien à voir avec la Grande dépression.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

L'annonce du handicap d'un enfant

L’annonce du handicap d’un enfant

L’annonce du handicap laisse une trace indélébile dans l’histoire de la personne handicapée. L’impact des paroles des médecins à un effet détonateur dans la sphère ...