Quel statut pour la Femme / Mère au foyer ?

0
Quel statut pour la Femme / Mère au foyer

Aujourd’hui être une femme au foyer ne représente pas, au sein des couples et de la société, la même chose qu’il y a 50 ans.

Qu’on le choisisse ou non, être femme au foyer, privilégier le temps accordé à ses ados et ses enfants est loin d’être de tout repos. Le regard de la société sur ces femmes pose néanmoins un véritable problème, et n’est pas des plus tendre.

Elles n’ont finalement aucun statut ; Ni chômeuse, ni RSA, elles ne « travaillent » pas mais ne sont pas reconnues, non plus, comme faisant partie de la société d’économie. Elles n’ont pas de droits spécifiques et cela les rend fragiles dans le couple en cas de divorce ou de perte du conjoint.

Pas reconnues par la société, elles le sont rarement par leur environnement proche (conjoint et parfois enfants ou ados).

Une décision personnelle

Lorsqu’une femme décide d’être Femme au foyer, tout semble très claire. C’est une évidence que son couple et ses enfants ont besoin d’elle. Dans la première année la relation est presque du domaine de la greffe. Mais « doudou » n’est pas en reste non plus, c’est tout de même plus facile pour lui de savoir qu’il est délesté de la prise en charge de l’éducation des enfants, des ados et de la gestion de toute la petite maisonnée. Par ce côté là c’est plus facile de devenir Femme au foyer, toute la petite famille est d’accord et y trouve son compte. Ou est le problème alors, direz-vous ? Et bien dès que vous quittez le cocon rassurant que vous avez crée vous et votre moitié. Cela va des copines qui se demandent bien ce que vous pouvez faire de vos journées, elles ne comprennent pas trop ce qu’elles prennent pour un sacrifice pour votre couple et vos enfants. Et puis il y a le regard de la famille souvent pas très valorisant, qui vous demande à chaque fois « Quand est-ce que tu retournes au travail ? », d’un air anodin mais bien évidemment entendu. Et ensuite il y a tous les autres, les nouvelles rencontres, les services administratifs… mais si vous êtes sûre de votre choix, tous ces problèmes de regard que porte la société dite « active » sur vous, vous arrivez à les gérer avec le temps, ce malgré les nombreuses piqûres de rappel.

Un choix à assumer

Socialement, on ne manque pas de vous faire savoir comment la gente bien pensante vous considère. Par exemple : quand les enfants et les ados entrent à l’école, toutes les « mother working woman » égrènent fièrement les multiples responsabilités, et les nombreuses résolutions de problèmes professionnels qui leurs incombent. Et il y a toujours un moment ou elles se tournent vers vous, en vous disant « dit et toi, tu fais quoi ? » Là ! Petit moment de silence. heu ! bin ! Rien, je suis à la maison, je m’occupe de mes enfants et de mes ados. Et, à vos oreilles fusent des « ah » gênés, ou un peu trop aigus pour être sincères et ne pas sous entendre un problème. Cette erreur vous ne la commettez qu’une fois et vous vous dites : « bon, pour la prochaine il va falloir que je prépare un truc, une parade au problème ».

Puis les jours passent et vous récupérez vos enfants qui vous annoncent « maman demain la maîtresse, elle nous demande d’expliquer le travail de nos parents. C’est quoi ton travail ? » (Problème) Et oui jusqu’à présent maman prenant soin de ses enfants et de son couple, vous ne vous étiez pas trop posé la question.

Ni une ni deux vous vous dites, vu la honte de l’autre jour, je ne vais pas les mettre dans l’embarras, aucun problème, il faut que je trouve un truc. Et en réfléchissant, vous constatez en faisant le point sur ce qu’était une de vos journées et semaine, que vous êtes loin d’avoir à rougir d’avoir fait le choix de s’occuper de votre couple, de vos enfants et de vos ados. Et lui dites fièrement

« je suis responsable de la compagnie des poussins, je m’occupe de l’intendance, de la gestion financière et administrative, je suis technicienne de service, cuisinière, je répare les chagrins et les bobos de mes petits enfants et de mes jeunes ados, je mets des étoiles dans les yeux de mes poussins, je les aide à pousser les portes de leurs rêves, aucun problème, je suis toujours là, et je mets du soleil et de la musique dans la vie de « doudou » et des poussins ».

L’institutrice le soir vous dit,

« Vous avez créer des vocations chez les enfants de la classe, quand votre fille nous a raconté votre travail, ils ont tous ouvert de grand yeux et dit « woua tout ça ? »

Qui a dit que la vérité sortait de la bouche des enfants ?

Voilà, il n’y a plus à rougir, soyez fière chère Femme au foyer, prête à lever l’étendard, votre relève est assurée.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Les différents types de thérapies

Les différents types de thérapies

Il existe cinq orientations principales en psychothérapie : LES PSYCHOTHERAPIES ANALYTIQUES Les psychothérapies analytiques s’inspirent de la psychanalyse inventée par Freud. Elles considèrent que les ...