Mon ado semble dépressif, que faire ?

0
Mon ado semble dépressif, que faire ?

L’adolescence est une période complexe de la vie qui parfois conduit l’ado dans des états psychologique de mal être profond. Pour l’entourage, il est parfois difficile de distinguer les troubles psychologiques liées à une crise d’adolescence des symptômes d’une dépression. Le diagnostic posé, le question ce pose, comment réagir, que faire pour aider mon ado?

L’avis du psychologue

A l’adolescence, les principales bases de notre construction sont posées, mais le passage de l’adolescence à l’adulte n’en reste pas moins complexe et peut parfois conduire à de véritables séismes intérieurs. Les changements physiques et biochimiques (hormonaux) qui s’opèrent à l’adolescence sont forts, incontrôlables et mystérieux :

  • L’apparition des premières règles chez la jeune fille, les premières pollutions nocturnes chez le jeune homme
  • Le développement de la pilosité
  • La mue de la voix chez le jeune homme…

Comme ses pairs, ils et elles vont devoir investir et s’approprier ce corps en mutation. La recherche identitaire devient alors un temps fort de la démarche de l’adolescence :

  • «J’ai un grand nez »
  • « J’ai de petits seins »
  • « J’ai de grande oreille »
  • « Je suis petit ou petite, j’aimerais être plus grand ou grande »

Le développement de la vie sociale, le passage d’un état de tout puissance égocentrique à un cap placé en direction d’un nouveau monde, composé de règles de vie sociale sont des moments forts de cette période, tout comme les premiers ressentis sensoriels issus de l’extérieur, les premiers émois amoureux :

« J’ai sommeil, je me suis couché tard hier soir »
« Je veux pas allez avec vous chez… je préfère rester à la maison »
« A table! Toujours au téléphone! C’est l’heure du repas!!! »

La gestion d’une tranche de vie fonctionnant sur un statut « ni,ni » ni enfant, ni adulte sont autant de difficultés que l’adolescent doit gérer.

« Je veux aller en boîte de nuit samedi soir»
« Je veux passer le week end chez mon copain ou chez ma copine »

Pas facile de devenir et d’être reconnu comme adulte surtout par ses parents qui sont garants du cadre délimitant la symbolique adulte.
L’adolescence est une période complexe de construction, souvent vécue comme difficile, ou la confiance en soi est soumise à épreuve. Le jeune connait des humeurs souvent cyclothimiques et passe de « je suis bien, je suis le maître du monde » à « Je me sens pas bien, je ne vaux rien »
Ces épisodes ont un caractère normal dès lors que l’adolescent ne s’installe pas dans une des deux phases, et deviennent suspect lorsque le ou la jeune s’installe dans la deuxième d’entre elle. Les déclencheurs d’un état dépressif ou d’une dépression son sensiblement les mêmes que ceux repérés au cours de la période. Pour aider la ou le jeune, il est utile de connaître les phénomènes déclencheurs d’une conduite vers un trouble dépressif et d’identifier les signes les symptômes apparents de la dépression.

Facteurs favorisant les troubles dépressifs ou l’apparition d’une dépression

Comme chez l’enfant, les troubles peuvent trouver leurs origines dans :

  • Dépression d’un parent
  • Maladie ou hospitalisation d’un parent
  • Absence de la mère ou du père
  • Perte d’un parent, d’un grand parent, d’un ou d’une ami(e), d’un animal familier
  • Arrivée d’un frère ou d’une sœur
  • Carence affective
  • Manque de valorisation voire dépréciation des réalisations de l’enfant
  • Maltraitance
  • Agressions physiques ou psychologiques
  • Racket
  • Position de bouc émissaire dans un groupe social
  • Handicap
  • Rejet de l’adolescence
  • Échecs amoureux
  • Complexe physique…

Symptômes apparents de la dépression chez l’adolescent

Les signes sont semblables à ceux de la dépression chez l’adulte

Troubles sociaux et psychologiques :

  • isolement prolongé dans sa chambre, repli sur soi, addiction aux jeux virtuels, distanciation des liens de communication, coupure des relations amicales, tristesse, comportement agressif voire violent, fugue, pensées délirantes, développement de troubles obsessionnels, nervosité, anxiété, crises d’angoisses, identification forte à une autre personne (souvent médiatique) pouvant aller jusqu’à la confusion, idées suicidaires…

Vie scolaire

  • désinvestissement de l’école, baisse des résultats scolaires, abandon de l’école,
  • trouble de la logique

Physique

  • Perte d’appétit, boulimie
  • blessure par auto-mutilation
  • Chute de cheveux
  • Manque d’hygiène
  • trouble du sommeil
  • Conduite à risque : consommation de médicaments, alcools, drogues

L’apparition de plusieurs symptômes dépressifs et leur installation, doit alerter l’entourage du ou de la jeune et conduire au plus vite à une prise en charge thérapeutique.

NB : Le suicide reste la deuxième cause de mortalité chez l’adolescent

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

La sophro-énergétique

La sophro-énergétique

La pratique des techniques de sophrologie simples et efficaces donne la possibilité de trouver ou de retrouver la confiance en soi, l’estime de soi, l’équilibre ...