Mon ado n’est jamais satisfait ! Société zapping et micro-onde

0
Mon ado n'est jamais satisfait ! Société zapping et micro-onde

L’homme est peut-être son propre ennemi. Et il semble qu’il ait crée lui-même certain de ses maux, le plus grand : le modernisme.

Un tout petit appareil qui semble si anodin est très certainement la cause de nos maux physique et psychologique: la zappette! Cette machine qui semble conférer tant de pouvoir à celui qui la possède de l’adulte en passant par l’enfant et l’adolescent.

Cela prête à sourire! Il n’en ai rien! La société souffre du zapping.

Les conséquences psychologiques du zapping

Les conséquences en matière de psychologie sont plus graves et posent plus de problèmes qu’il n’y parait. Observons un peu la psychologie du comportement des enfants mais surtout des adolescents, futurs adultes et futurs acteurs et responsables de la société à venir.

Nombre de psychologues s’accordent à penser qu’un ado ne supporte pas la frustration. Un ado ne supporte pas le non. Un ado ne supporte pas ce qui s’oppose à lui et qui l’empêche d’éprouver sa toute-puissance, si jouissive et ouvrant sur un champ des possibles infini. Telle la zappette qu’il tient dans sa main, un ado veut que rien ne lui résiste. Il veut pouvoir changer de chaîne et d’émission quand il le souhaite, un ado veut pouvoir être seul décisionnaire, sans rencontrer de problème de frein, sans tenir compte du désir de son voisin, être seul à décider ce qu’il veut voir, entendre, ou pas et d’y mettre sans aucun problème un terme quand ça lui chante. Mais la vie est-t-elle ainsi? Le monde est-il à la merci de chacun adulte ou ado? Nos envies et désirs sont-ils toujours en accord avec le bon sens, la loi, les conventions sociales…? Là est bien le problème. Mais cela va encore plus loin. L’ado prend ainsi l’habitude au travers ce zapping intempestif, de passer sans problème d’une chose à une autre, sans état d’âme psychologique, sans prise de recul, sans regard critique sur les choses, sans intégration psychique, à savoir le temps nécessaire pour « digérer ». Que veut-il ?

Des répercutions dans tous les domaines

Ne pas se poser de problème, ne pas se prendre la tête! Il a du mal à investir une relation dans la durée, à la moindre contrariété psychologique et anicroche, pas de problème il va zapper, et passer à autre chose, comme il changerait de chaîne face à une émission décevante. Que ce soit en amour, en amitié, à l’école, avec les autres ados ou enfants de son âge et qu’en sera t-il dans la vie professionnelle future et dans son développement psychologique?

C’est bien le problème d’une nouvelle pathologie psychosociale du lien interindividuel qui s’inscrit dans notre société…. mais aussi de nous, adultes, qui ne pouvons également nous soustraire, ou bien difficilement, à ce problème d’un modernisme grandissant et galopant, qui finalement même s’il nous « simplifie » la vie, nous pose problème lorsque l’on pose un regard sur la psychologie de notre comportement et complexifie notre relation aux autres.

A peine on s’habitue à quelque chose qu’il est déjà désuet. Investir dans la durée et la confiance devient un problème, un véritable parcours du combattant. Avant même de commencer quoi que ce soit, on sait qu’il y aura une fin, et celle-ci sera d’autant plus proche que le concept moderne. Tout doit se faire dans l’instant, impossible de différer. On le perçoit également avec le problème du fonctionnement du téléphone portable. La moindre question, anecdote à dire et nous nous jetons sur ce minuscule appareil qui nous relie à l’autre sans problème dans l’instant même où nous le souhaitons, quasiment n’importe où. L’urgence psychologique était-elle que cela ne pouvait-il pas attendre? Plus le temps laissé à la réflexion, plus de prise de recul psychologique, souvent nécessaire pour éviter certains problèmes de passages à l’acte, ou décision irréversible qui aurait mérité sur le plan psychologique peut-être d’être mûrie. Le problème est que du coup l’Homme ne sait plus différer, ce qui signifie qu’il ne sait plus, au regard de la maturation psychologique, contenir ses pensées et émotions. Le trop plein doit sortir, vite et de façon brute.

Tous ces objets modernes du quotidien nous renvoient cette même idée : rapidité, immédiateté et spontanéité. Mais que fait-on de la notion de Temps, nécessaire à la vie à la maturation sur le plan de la psychologie du développement. Le micro-ondes est bien évidemment à l’image de cette vie qui se doit d’être rapide. Aucun problème, vite réchauffé, vite mangé, on peut ainsi vite passer à autre chose.

Tout ceci prête à sourire! Et pourtant, la question voire le problème semble fondamentale. Comment ne pas être contre-nature de la société dans laquelle on évolue ainsi que nos ados et nos enfants si on veut un temps soit peu se « dégager » des effets pernicieux du modernisme, et cela sans être un ermite au fin fond d’une forêt sans eau ni électricité ? En tout cas, il apparaît primordial en matière de psychologie du développement de s’interroger sur ce que l’on veut transmettre à nos ados et enfants. Peut-être que le problème de notre responsabilité est là, à nous, adulte, de les aider à ne pas se rendre « dépendant » du modernisme. Car le modernisme doit être une aide pour nous simplifier la vie sur le plan psychologique et matériel, non pour nous faire régresser et nous faire perdre ce qui caractérise en partie la psychologie de l’Homme, à savoir son sens critique et son discernement.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Psychologie analytique & analyse des rêves

L’analyse des rêves La psychologie analytique est aussi appelée psychologie des profondeurs. Ainsi la psychothérapie analytique s’intéresse à la référence de l’inconscient psychique dans ses ...