Divorce : comment en parler à ses enfants et ses ados ?

0
Divorce : comment en parler à ses enfants et ses ados

Le nombre annuel moyen de divorce en France depuis les 15 dernières années est d’environ 115 000. 70 000 d’entre eux impliquent des enfants mineurs. Les conséquences du divorce sur les enfants vont dépendre de l’âge des enfants à ce moment mais aussi de la qualité des relations entre les parents et l’enfant.

L’avis du psychologue

Contrairement à l’idée selon laquelle l’adolescent est « grand » et de ce fait sera moins bouleversé par cet événement, l’ado cache en fait une grande fragilité et une vulnérabilité qui peuvent rendre ce moment particulièrement difficile. Deux adolescents sur cinq ayant eu à vivre un divorce souffrent d’un état dépressif. On peut noter chez ces derniers un état psychologique de tristesse plus ou moins latent, des troubles de l’humeur, de la concentration et parfois même des troubles des conduites alimentaires. L’adolescent peut avoir tendance sur le plan psychologique à se replier sur lui-même et adopter des comportements régressifs par rapport à son âge. Il est nécessaire de prendre en compte ces différents signes, marqueurs d’un état psychologique dépressif latent.

D’autres ados vont réagir différemment en s’investissant d’un rôle de protection à l’égard des parents. Ils n’en vivent pas moins sur le plan psychologique des moments douloureux. Toutefois à leur façon, ces ados se protègent momentanément. Les problèmes de répercussions de leur souffrance seront plus tardives et pourront poser problèmes et avoir une incidence sur leur vie d’adulte. L’adolescent peut aussi adopter une vision pessimiste du mariage et de la vie de couple. Il va devoir élaborer un véritable travail de deuil psychologique, deuil du lien entre ses parents mais aussi du lien à ses parents. Il doit faire face au problème de la séparation du couple parental. L’adolescent perd les repères qu’il a toujours connus et doit en construire de nouveaux, pour lui, mais aussi avec chacun de ses parents. En raison des bouleversements et des problèmes qu’il connaît à cette période de sa vie il a besoin, par ailleurs, d’une certaine stabilité.

Le conseil du psychologue

Les parents vivent une étape difficile mais ils ne doivent pas négliger le dialogue avec leur enfant. L’enfant ou l’ado a besoin de comprendre mais aussi d’être écouté par rapport à ses problèmes d’angoisses, ses peurs, ses craintes quant à l’avenir.

Le divorce va diminuer le sentiment de sécurité et de protection que procurait la cellule familiale. Il est important de tenir les enfants et les ados hors du conflit du couple, et ce quel que soit leur âge. Les enfants et ados ne doivent pas avoir à prendre parti pour l’un ou l’autre des parents, ils ne doivent pas être l’otage ou l’arbitre du divorce.

A ce moment difficile de la vie du couple et de la vie de famille il est primordial que les parents ne se démobilisent pas de leur rôle à l’égard de leurs enfants et ados. Le dialogue a une importance capitale. Celui-ci doit s’établir avec les deux parents, auquel cas le jeune pourrait se sentir pris à parti par l’un deux. Le sujet du divorce doit être abordé de façon directe avec lui et en des termes concrets. Chacun a besoin de temps pour s’adapter à cette nouvelle situation.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

MON CORPS CHANGE AVEC L'AGE

MON CORPS CHANGE AVEC L’AGE

Le vieillissement constitue une épreuve tant pour le psychologique que pour le corps. Sa perception se fait à travers le regard de la société, celui ...