Troubles sexuels : l’appetit vient en mangeant

0
Troubles sexuels : l'appetit vient en mangeant

Les relations sexuelles entre hommes et femmes comportent leurs lots de difficultés, chacun ayant une pression différente à gérer et des questions particulières à régler.

Pour l’homme, la question primordiale, dont la réponse va en partie déterminer le comportement sexuel dans sa relation à sa partenaire, est « est-ce que je vais être à la hauteur ? ». Est-ce que je vais être à la hauteur de l’attente de ma partenaire ? Est-ce que je vais être à la hauteur de l’enjeu que cela représente pour le couple ? Est-ce que je vais être à la hauteur de mon statut d’amant de mon statut d’homme, tout simplement ?

L’avis du psychologue

Les deux pires maux relatifs à cette question sont sans doute la panne et l’éjaculation précoce. Diamétralement opposées à priori, ces deux troubles du comportement sexuel masculin ont pourtant des similitudes et leurs causes sont souvent identiques.

Ce qui les rapproche, c’est avant tout que tous deux viennent répondre symboliquement « non » à la question précédemment citée.

La panne d’érection

La panne vient toucher à l’identité même de l’homme. L’érection est un des plus grands symboles de la fertilité, l’outil principal du procréateur. C’est dans notre fonction reproductrice originelle que nous sommes touchés lorsque la panne arrive. Si notre but était uniquement la perpétuation de notre espèce ce serait grave. Mais ce n’est pas le seul but de la sexualité humaine et donc c’est une catastrophe. L’insatisfaction de sa partenaire, sa propre insatisfaction et la projection dans l’avenir de la future panne possible, génèrent une angoisse qui dépasse de loin la simple frustration du moment. Plus que de fertilité, c’est de virilité qu’il s’agit.

Dans la plupart de nos conversations de vestiaire, dans les magazines qu’on lit et pire dans les magazines que nos compagnes lisent, nos performances sexuelles sont sujettes à discussion, à fantasme, à mensonge Ainsi, lorsque la panne arrive, c’est tout un pan de notre estime de soi qui s’effondre. Sans l’érection, l’homme perd l’objet de sa capacité à donner du plaisir à l’autre. Nous perdons également un puissant vecteur de communication, car l’érection, quelque fois plus que de beaux et doux discours, vient signifier à l’autre le désir que l’on éprouve à son égard.

Le trouble sexuel de l’éjaculation précoce

Les choses sont quand même un peu différentes concernant l’éjaculation précoce. Le désir est bien signifié à l’autre, mais sans malgré tout pouvoir satisfaire son attente. Il existe d’ailleurs plusieurs niveaux d’éjaculation précoce. Parfois, l’éjaculation se fait avant même le simple contact physique. Si ce trouble s’installe dans la durée, sans doute est-il utile de consulter un spécialiste. Dans la majorité des cas, c’est l’excitation qui a du mal à être gérée et c’est en cela principalement que ce trouble se rapproche de la panne. L’acte sexuel prend une dimension trop intellectualisé et parfois surinvestie. L’homme peut alors s’imaginer mille fois dans sa tête le film de sa future relation. La pression ne cesse alors d’augmenter à mesure que ce rapproche cet instant, au détriment du vécu du moment présent et de la communication avec sa partenaire.

L’imaginaire joue un grand rôle dans l’attirance sexuelle mais c’est lorsqu’il prend le pas sur la relation à l’autre que les troubles apparaissent. L’autre, dans la relation, est notre sauveur, il est notre partenaire et pas notre juge.

Le conseil du psychologue

Pour retrouver la voie du plaisir il faut cultiver la communication, dédramatiser l’acte sexuel qui est un des vecteurs de plaisir du couple mais pas l’unique. Laissons notre fierté déplacée sur ce sujet au vestiaire, la panne et l’éjaculation précoce sont arrivées ou arriveront probablement à chacun d’entre nous et c’est aussi cette possible fragilité qui fait de nous des hommes. Ce qui compte c’est comment cela est vécu. On peut se renfermer sur soi-même et le vivre honteusement et dans ce cas, se mettre la pression pour notre prochaine relation sexuelle. Ou bien on peut en discuter avec sa partenaire, dédramatiser la situation. La pénétration n’est pas le seul moyen de procurer du plaisir à l’autre et ce couac peut-être le temps de faire travailler l’imagination de chacun. Et après, comme on dit l’appétit vient en mangeant.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Travail et vie sociale face au handicap

Travail et vie sociale face au handicap

Le travail représente un moyen de socialisation essentielle pour l’homme, il lui confère un statut au sein de notre société. Seulement, il n’est pas accessible ...