Problèmes auditifs, des solutions pour rompre l’isolement

0
Problèmes auditifs, des solutions pour rompre l'isolement

La presbyacousie

Environ 9% de la population seraient aujourd’hui atteintes de problèmes auditifs, soit près de 6 millions de Français.

La presbyacousie reste la cause la plus fréquente des problèmes de surdité chez l’adulte de plus de 50 ans : en France, environ 2/3 des adultes de plus de 50 ans estiment ne pas entendre correctement et 45% rencontrent de réelles difficultés de compréhension dans les conversations et des troubles de psychologie individuelle induit directement par les problèmes d’auditions.

Qu’est-ce que la presbyacousie ?

Le problème de la presbyacousie tient principalement dans une altération des facultés d’audition liée à l’âge, elle débute aux alentours de la soixantaine et évolue progressivement.

Ce problème s’installe de manière insidieuse et affecte les deux oreilles de façon symétrique. On peut distinguer trois stades :

  1. Dans un premier temps, elle se manifeste par un problème de baisse de la perception des sons aigus (sonneries, chants d’oiseaux…).
  2. Dans un deuxième stade, la personne perçoit une gêne dans le bruit, qui se caractérise par un problème à suivre une conversation de groupe (réunions de famille…) ou dans un milieu bruyant (restaurant, café, gare..). De plus, elle ne supporte pas, ou très mal, les ambiances bruyantes et entre dans un vécu quotidien de psychologie du stress pouvant conduire à un stress chronique.
  3. A un stade avancé, la personne perçoit seulement les voix fortes.

Ce problème de perte de l’acuité auditive constitue un véritable handicap et peut avoir de lourdes conséquences sur le plan social et parfois de troubles de psychologie individuelle.

L’avis du psychologue

La personne malentendante éprouve souvent un important sentiment psychologique de frustration car elle a des problèmes à appréhender le monde sonore qui l’entoure et donc à échanger avec les autres. Elle devient dépendante du bon vouloir de son interlocuteur pour communiquer. Certaines personnes préfèrent alors, pour se préserver sur le plan psychologique, éviter les situations de communication qui les confrontent à leurs problèmes voire à leurs échecs. Par exemple, elles peuvent refuser de participer aux activités sociales ou familiales. La presbyacousie peut donc pousser la personne, sur le plan de la psychologie du comportement, à s’isoler socialement, à se replier sur elle-même. Cet isolement peut provoquer de l’anxiété voire, dans certains cas, un véritable état psychologique dépressif réactionnel.
Aujourd’hui, le port d’appareils auditifs permet de pallier au problème auditif et d’améliorer la qualité de vie physique et psychologique des seniors.

La prise en charge

A l’heure actuelle, il n’existe aucun moyen médicamenteux permettant de traiter le problème du déficit des cellules auditives. L’appareillage constitue donc l’unique solution.

Or, en France, seulement 20% des personnes touchées par le problème seraient équipées d’aides auditives adaptées. La démarche de consulter un oto-rhino-laryngologiste (O.R.L) est encore peu répandue. Les seniors manquent d’informations à ce sujet et ont souvent à dépasser le problème d’une image plutôt négative de la prothèse auditive (coût élevé, aspect inesthétique, problèmes d’adaptation et de réglages, fragilité de l’appareil, doutes sur l’efficacité, réticences psychologiques…).

un bilan auditif et rechercher les causes possibles des troubles. Selon les résultats, il peut prescrire une aide auditive et diriger le patient vers un audioprothésiste. Durant ces dernières années, les appareils auditifs se sont modernisés et sont devenus plus efficaces. Les appareils sont numériques et permettent un meilleur traitement du signal acoustique. L’amplification du signal se fait désormais sans distorsion ni bruit de fond, les problèmes autrefois rencontrés sont donc aujourd’hui en parti amoindris. D’autre part, l’aspect esthétique a également été amélioré, les appareils sont maintenant beaucoup plus petits et discrets.

Enfin, le traitement précoce de la presbyacousie présente un réel bénéfice psychologique et physique. En effet, si l’on tarde trop pour se faire appareiller, le cerveau prend l’habitude de travailler avec des sons « détériorés » et le problème d’adaptation à la prothèse auditive sera alors un peu plus longue. Par conséquent, les seniors ne doivent pas hésiter à consulter dès qu’ils ressentent la moindre gêne, le moindre problème d’audition pour une meilleure prise en charge physique et psychologique des troubles.

Le conseil du psychologue

Pour conclure, un dépistage précoce et un appareillage adapté permettent de lutter contre les conséquences sociales et psychologiques de la presbyacousie, et de diminuer le risque d’isolement, d’anxiété et de psychologie dépressive chez la personne malentendante.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Les thérapies de groupe

Les thérapies de groupe

Tout au long de sa vie, l’homme est confronté à des groupes (familiaux, scolaires, professionnels, amicaux). Dès son arrivée au monde, s’opère une lente socialisation, ...