L’ostéoporose, la maladie des os fragiles

0
L’OSTÉOPOROSE, LA MALADIE DES OS FRAGILES

Véritable phénomène de société lié au vieillissement de la population, l’ostéoporose se caractérise par une diminution de la densité des os du squelette, et par une modification de leur architecture interne qui les rend moins résistants. Une telle fragilité osseuse entraînant un risque important de fractures chez les plus âgés.07

« Les femmes passent plus de temps à l’hôpital pour des fractures dues à l’ostéoporose que pour n’importe quelle autre maladie. »

Cette maladie silencieuse du squelette touche les hommes à partir de 75 ans (à raison de 20 à 25% d’entre eux) et surtout les femmes ménopausées : A 65 ans, 39% des femmes souffrent d’ostéoporose. A 80 ans, elles sont 70% à en être atteintes et parmi elles, 60% présentent au moins une fracture. Les fractures les plus courantes liées à l’ostéoporose sont celles des vertèbres, du poignet et surtout du fémur. Cette dernière est particulièrement redoutée car elle entraîne une surmortalité importante : 20 à 25% des personnes décèdent dans l’année suivant la fracture et plus de 50% ne retrouvent pas leur capacité locomotrice antérieure.

On compte ainsi en France chaque année environ 60 000 fractures vertébrales, 35 000 fractures du poignet, et 50 000 fractures du fémur (dites aussi du « col du fémur »). Ce qui constitue un véritable problème de santé publique ainsi qu’un coût considérable pour la collectivité, évalué à 2 milliards d’euros par an. On estime que ces chiffres pourraient doubler d’ici 2025.

D’où l’intérêt de prévenir une telle pathologie, en étant vigilant sur les apports calciques de son alimentation, sur l’équilibre acido-basique de celle-ci. Une alimentation trop acide est la conséquence d’un abus d’agrumes, à l’exception du citron qui a un effet alcalisant, de tomates hors saison (cuites en particulier), de cornichons, de vinaigre, mais aussi d’aliments acidifiants comme le sucre et les protéines en excès hypothèquant le capital minéral de chacun, ainsi qu’à la pratique d’une activité physique régulière.

On note que les végétaux alcalisants sont : chou, épinard, persil, oignon. Leur teneur importante en polyphénols aident à l’intégrité du squelette. On comprend aussi l’importance du dépistage de l’ostéoporose, en particulier avant la survenue de la première fracture.

L’ostéodensitométrie est un examen médical mesurant la qualité de l’os de la personne, il permet de dépister à temps les sujets à risque. Votre pharmacien peut également vous soutenir dans votre démarche en vous faisant remplir un questionnaire qui attirera votre vigilance sur vos apports et vos risques de carence en calcium.

Source : Société Française de rhumatologie.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Quand notre corps change

Quand notre corps change

Le vieillissement constitue une épreuve tant pour le psychologique que pour le corps. Sa perception se fait à travers le regard de la société, celui ...