Deuil difficile : apprendre à vivre malgré la douleur

0

Quelles sont les différentes étapes du deuil ?
Comment s’en sortir, ne pas tomber dans la dépression ?
Comment se reconstruire et apprendre à vivre sans l’autre ?

Où trouver de l’énergie, de nouvelles ressources ?
Comment continuer à faire vivre l’autre ?
A le rendre présent, malgré son absence ?

Comment vaincre cette nécessité de penser tout le temps à lui (ou à elle), par peur de l’oublier ?

La perte d’un parent, d’un proche, d’un enfant est toujours une souffrance.
Que l’on y soit « préparé », ou pas, c’est une épreuve douloureuse de la vie.

Il (ou elle) n’est plus là, et vous avez du mal à vous en remettre.

Vous repensez sans arrêt à tous ces moments que vous avez pu vivre ensemble.
Vous avez en mémoire son odeur, le son de sa voix, ses gestes, ses expressions, …
Il y a aussi tout ce que vous auriez aimé faire avec lui, avec elle …
… et qu’il ne sera malheureusement plus possible de réaliser

Souvent, la tristesse vous submerge.
Vous vous sentez déprimé(e), découragé(e),
Vous pouvez être tenté de vous replier sur vous.
Il y a aussi les doutes, la crainte de ne pas arriver à vivre sans l’autre.
Parfois le sentiment que l’autre vous a abandonné, trahi(e).

Ne vous inquiétez pas, tout cela est normal.
Cela fait partie du chemin à parcourir, des étapes à traverser.

Cela commence par le choc de l’annonce : « Non, ce n’est pas vrai… Ça n’est pas possible. »
Il y a une forme de déni. Pour se protéger de la réalité, on ne veut pas y croire.
On a l’impression d’être dans un cauchemar. Que l’on va se réveiller et retrouver l’être absent…

Mais non.
Tout s’écroule, vous vous sentez vide.
Incapable de rien faire.

Vient ensuite la colère : Pourquoi lui (elle) ?
On crie à l’injustice.
On a besoin de trouver un responsable, un coupable.
Selon les circonstances, on pourra accuser un proche, un médecin, nous-même ou le défunt.
Cette colère est normale, rassurez-vous.
Ce n’est pas parce que vous ressentez cette colère, que vous manquez d’empathie, d’humanité.
Elle fait partie des étapes du deuil.
Vous allez la dépasser, ne culpabilisez pas.

Le tableau peut vous paraitre bien noir.
Mais derrière ce tableau se construit doucement votre guérison.
Petit à petit, vous allez réussir à contrôler vos émotions.
Vous allez re-goûter au plaisir de la vie.

Pour arriver finalement à l’acceptation paisible de l’absence de l’autre
(Si vous ne vous en sentez pas encore capable, pas de panique).
Arriver à dépasser ce deuil pour vivre autrement.

Votre vie n’est pas terminée, alors battez-vous pour vous reconstruire et dépasser cette épreuve.

Pour vous aider dans ce processus de guérison, vous devriez jeter un œil sur ce programme de reconstruction qui vous est proposé par une psychologue.

Vous y trouverez un accompagnement spécifique pour les personnes confrontées à un deuil.

  • Avec notamment, des repères clés pour chacune des étapes du deuil.
  • Les situations et les réactions qui sont normales. Celles qui ne le sont pas.
  • Les moyens pour atténuer le vide laissé par l’absence de l’autre.
  • Et bien d’autres choses encore.

Voici le lien pour découvrir ce programme, et commencer le travail de reconstruction.

Pas de commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

J’AI TESTÉ L’HYPNOTHÉRAPIE

J’ai testé l’hypnothérapie

J’ai eu l’occasion de consulter un hypnothérapeute sur plusieurs séances. Au début je n’étais pas rassurée et je me demandais bien à quelle sauce j’allais ...